jeudi 14 juillet 2011

Vie religieuse en Corée : le chamanisme



Le chamanisme 

Tradition ancestrale, le chamanisme coréen est aujourd'hui encore un élément important de la culture coréenne. Ce n'est pas à proprement parler une religion. Il s'agit plus d'un ensemble de croyances et superstitions basé autours d'une Mudang (chamane) communiquant avec les esprits et effectuant entre autre, rites de guérison, prophétie et prédiction.

Le mot "shaman" est d'origine sibérienne et la base du chamanisme Coréen trouve sûrement son origine des pionniers de l'Altaï venus s'installer dans la péninsule à l'ère préhistorique. Le chamanisme coréen fit très tôt le saut vers le Japon où il se mua lentement en ce que nous connaissons sous le nom de "shinto" ou "shintoïsme". Les plus anciennes chroniques coréennes, le Samguk yusa et le Samguk sagi évoquent les mudangs. D'origine sibérienne, le chamanisme coréen a été progressivement modifié par le contact avec le bouddhisme et le confucianisme. Plusieurs rituels ont ainsi disparu : les sacrifices humains (au contact du bouddhisme), par exemple ; d'autres ont été conservés, comme le kosa ou le kut. Les totems sont appelés jangseung : ils protègent les villages contre les catastrophes naturelles et les esprits malfaisants.

L'arrivée du bouddhisme au début de notre ère, puis du confucianisme réduisirent l'influence du chamanisme. Durant la période Chosŏn, le chamanisme fut condamné, considéré par les élites confucéennes comme de simples superstitions et pratiques magiques. Sous l'occupation japonaise, le chamanisme fut même réprimé, et il ne se releva pas après la guerre, confronté à la modernisation et l'occidentalisation du pays.

Une mudang (chamane)

Parmi ces originalités, les chamans sont la plupart du temps des femmes, les mudangs. Leur équivalent masculin est le paksu, mais il est beaucoup plus rare. En tant que chaman, la mudang apporte des soins, attire la fortune sur tel ou tel, communique avec les esprits des morts, y compris les personnes célèbres, prononce des malédictions.

La religion traditionnelle coréenne imprègne encore la majeure partie de la population, même parmi les adeptes d’autres religions. Le chamanisme allie animisme et culte des ancêtres. De caractère très individualiste et peu organisé, il n’a pas de vision politique de la société et cohabite facilement avec les autres courants religieux. Le mudang, ou chaman - presque toujours une femme - est censé communiquer avec le monde des esprits en recourant à la transe, l'extase, le chant ou le conte. Même s'il paraît empreint de superstition aujourd'hui, le chamanisme demeure bien vivant en Corée du Sud, où 40 000 mudang sont officiellement recensées.



Bien que le chamanisme se soit donc affaibli durant l'histoire, il reste important et lorsqu'un problème survient ou lorsqu'un événement important va être entrepris, les gens souhaitent encore souvent obtenir les interprétations des Mudangs. De nos jours on retrouve donc le chamanisme sous divers formes : rituels, maison de voyance, café de voyance, etc. Les meilleurs Mudang sont très fréquentés aussi bien par les gens ordinaires que par des célébrités. On trouve de nombreux Mudang à Miari dans le district de Seongbuk-gu à Séoul. Les jeunes générations on tendance à préférer les café de voyant se basant sur des éléments tel que la date de naissance. On en trouve beaucoup aussi à Sincheon, Apgujeong, Ehwa (le quartier situé aux alentours de la célèbre université pour jeunes filles).

Offrandes lors d'un kosa

Le kosa est un rite d'offrande faite aux esprits avant le démarrage d'une entreprise : construction d'un bâtiment, tournage d'un film, examen. Les offrandes et les prières sont censées attirer la bienveillance des esprits.

Danse chamanique, le kut

Le kut est une danse chamanique, déclinée sous différents aspects, que la mudang effectue en transe. Elle permet d'entrer en contact avec les esprits, de prédire l'avenir ou de connaître le passé. Durant les Kut, les Mudang entrent en transe en dansant sur des lames aiguisées, ou en les pressant sur leur langues ou contre leurs seins, le tout sans se blesser !!! Durant la transe, la Mudang est généralement possédée successivement par différents esprits. Son comportement peut être imprévisible et hors de toute mesure ; elle en sort souvent épuisée et vidée.
De nombreux Kut continuent à être organisés. Lors d'un déménagement, il n'est pas rare de s'attacher les services d'une Mudang pour qu'elle invoque des esprits bienveillants à s'installer dans la nouvelle maison. C'est aussi le cas lorsqu'on va commencer le tournage d'un film ou la construction d'un immeuble. En définitive, bien qu'étant une tradition ancienne, le chamanisme est toujours présent et continue même de s'adapter à l'ère moderne. Il constitue dans tout les cas l'un de ces paradoxes si spécifiques à la Corée, entre scientisme et cultes traditionnels.


N.B. Les cérémonies de rituels chamaniques sont enregistrées et préservées en tant que patrimoine intangible important. Les plus représentatifs sont la danse chamanistique des masques de Hahoe, il s’agit d’un rite dédié aux esprits protecteurs pour la paix et la prospérité du village ou encore la cérémonie chamanistique de la mer de l’est pour l’abondance dans les villages et la prospérité des marins.

2 commentaires:

  1. je dois faire un exposé sur le chamanisme, merci, cela m'a beaucoup aidé.

    RépondreSupprimer