lundi 20 mai 2013

Avec Cyril Louiche a Seoul : France Inter


Chers lecteurs,

J'ai participe aujourd'hui a une emission radio de France Inter intitulee L'actualite du bout du monde, dans le 5/6. Le lien de l'emission, ICI.
Un des themes abordes a ete le scandale sexuel DSKien qui fait actuellement la une des journaux coreens. Bien plus que les recents tirs de missiles nord-coreens en mer de l'Est.
M.Yoon, porte-parole officiel de la presidente Park Geun-Hye, a choisi la visite diplomatique officielle de la presidente Park aux Etats-Unis pour mettre la main...dans l'engrenage ! Des faits DSKiens : main aux fesses de son assistante ET appel nocturne de ladite assistante pour l'inviter a venir dans sa chambre...ou il l'attendait nu...
Minable me direz-vous ? completement d'accord vous repondrais-je ! mais il y a encore mieux ! Celui-ci s'est confondu en excuses absurdes, en mensonges grossiers et a purement et simplement fui les Etats-Unis, la nano-queue entre les jambes.
Parmi les excuses invoquees, citons une maladie de sa femme ou encore...les 'differences culturelles'. Penchons-nous (pas trop, cela pourrait s'averer dangereux) sur cette derniere excuse : qu'a-t-il donc bien voulu dire (cf. le "monde de merde" de Georges Abitbol) ?

Soyons francs : pour la meme chose, il n'y aurait rien aucune affaire en Coree ! Le sieur Yoon, abuse par l'apparence coreenne de son assistante, a du oublier que celle-ci etait une Kyopo, a savoir une Coreenne-Americaine, ou Americaine-Coreenne. Elle a donc fort justement porte plainte au lieu de se garder d'ebruiter l'affaire pour ne pas perdre la face comme une Coreenne 100% pur jus l'aurait fait. En effet, en Coree, les jeunes femmes sont assez frequemment victimes de ce genre d'attouchements machisto-bourrins ! pendant les diners d'entreprises (les fameux 회식) ou encore au bureau. Les femmes coreennes sont payees bien moins que leurs homologues masculins et voient souvent leurs carrieres stagner... La promotion canape est un moyen d'elevation sociale encore fort developpee au pays du matin clair mais des nuits louches ! pour les stars de drama ou de K-Pop comme pour les assistantes ! Yoon n'en etait sans doute pas a son coup d'essai ! tout de meme etonnant qu'un personnage de ce rang ne soit pas "surveille" ou jamais laisse seul dans une salle avec une jeune femme !

jeudi 25 avril 2013

Habitudes desaccoutumances


Un des articles que je fais trainer depuis longtemps. Il est temps de se lancer, quitte a recueillir a l'actualiser au fil des jours et des sentiments.

Habitudes que je prends ici, en Coree
Avoir un hiver de 7 mois et un ete de 5 mois.
Attendre des plombes au passage cloute.
Mettre la clim dans mon appart pour dormir en ete.
Ne pas avoir de cles mais des especes de gadgets informatiques ou simplement un code d'entree.
S'entendre dire qu'on parle bien coreen alors qu'on vient seulement de dire 'bonjour' ou 'merci'.
Avoir la possibilite de manger ou d'acheter tout et n'importe quoi 24h/24 au 'convenience store' du coin.
Galerer dans les interminables couloirs des stations de metro.
Voir et entendre ajummas et ajeossis cracher dans la rue.
Voir des zombies dans les PC bang.
Etre pris pour un Malaisien.
Voir des fautes de francais a chaque tentative de nommer un endroit avec une appellation francaise.
Aller au sauna (jjimjilbang) et se sentir serein. Dans l'eau et en dehors,
Enlever ses chaussures avant de s'attabler au restaurant.
Payer un cafe plus cher qu'un repas : parfois les plats coreens valent 4000 a 5000 wons (3 euros environ)...les cafes peuvent atteindre les 6000. Etrange et penetrant, vous dis-je.
Etre pris pour Jude Law...improbable mais vrai !!!
Conduire de maniere agressive, surtout en province !
Me moquer en francais des gens qui s'endorment les uns sur les autres dans le metro.
Avoir absolument un parapluie avec soi...en ete !
Etre le seul Occidental dans la rue ou dans le metro.
Etre pris pour un Americain.
Me faire dormir dessus par mes voisins dans le metro.
Me faire pincer la joue par les vieilles ajummas coreennes en mode "il est mignon l'etranger".
Faire attention quand je me leve des banquettes du metro sous peine de me prendre ces ...!!@? de poignees pendouillantes en pleine poire !
Voir des ajeossi bourres des le matin. Le tout en tenue de montagne ! Red Face attitude!
Insulter les gens en francais.

Ce que je ne peux plus faire ici, en Coree
Traverser la route a l'arrache / a la parisienne ...ici c'est de la 8 voies, ca ne deconne pas...
Boire du vin francais. Parce que bon le Beaujolais a 15 euros ici...
Faire du Velib en pleine nuit dans les rues parisiennes.
Ne pas reussir a faire face a la plethore d'expositions parisiennes.
Me promener au Luxembourg. Faire un jogging au Luxembourg.
Bafrer des planches de charcuterie et de fromage en terrasse.
Faire des blagues a Benjamin Biollay.
Insulter les gens en coreen.
Voir mes amis et faire des soirees tarot - jeux de mots !

lundi 22 avril 2013

On dirait le Sud...de la Coree !

Dans le sud, c'est comme ca qu'on est accueilli

Dans le sud, c'est comme ca qu'on depose les clients

Dans le sud, rester au milieu de la route, c'est cool !

Dans le sud, c'est comme ca qu'on reconstitue son patrimoine historique

Dans le sud, c'est comme ca qu'on fait des concerts

Dans le sud, c'est comme ca qu'on bouffe

Dans le sud, c'est comme ca qu'on choisit ses murs 

Dans le sud, c'est comme ca qu'on choisit sa deco

Dans le sud, c'est comme ca qu'on pourrit son chien 

Dans le sud, c'est comme ca qu'on prend l'apero

Dans le sud, c'est comme ca qu'on garde son kimchi

Dans le sud, c'est comme ca qu'on copie colle

Dans le sud, c'est comme ca qu'on organise des fetes sans invites

Dans le sud, c'est comme ca qu'on a la classe

Dans le sud, c'est comme ca qu'on copie Chenonceaux

vendredi 12 avril 2013

T.um, SK Telecom


T.um, SK Telecom

Bien etrange musee dedie aux nouvelles technologies...mais aussi aux produits SK, geant de la telephonie sud-coreenne (entre autres car, comme bien des chaebols , SK a maintes autres activites !). Entre anticipation et propagande, disons !
Au programme, domotique, maison du futur, voiture intelligente et une panoplie impressionnante de produits intrusifs censes aider les gens a avoir une vie plus simple...mais en fait a consommer !

Adresse du musee : SK Tower, T.um, Jung-gu, Euljiro 2-ga 11, Seoul, Korea (서울시 중구 을지로 2가 11)
Telephone : +82 2 6100 0601
Site Internet : tum.sktelecom.com (indispensable pour reserver sa visite !)


Dans la voiture du futur. K 2000 a cote, c'est de la gnognotte ! meme la voiture vous propose de vous arreter au grand magasin le plus proche !

Suivi des depenses ! utile vu ce que les machines intelligentes nous proposent gentiment d'acheter 
  

A cote de l'homme a la couleur de cheveux la plus improbable du monde !

Un Indien dans la ville

Indien stylise en hanbok

mardi 9 avril 2013

Musee de la prison de Seodaemun


Le hall de l’histoire de la prison de Seodaemun est un musée particulier situé au parc de l’Indépendance de Seodemun. Il a été construit à la fin du royaume de Joseon (~1910), et fut le principal instrument d’oppression utilisé par les Japonais où de nombreux patriotes coréens du mouvement indépendent furent torturés et éxécutés. 

Entree de la prison

Il est muni d’une prison au sous-sol, où Yu Gwan-Sun périt après le mouvement du 1er mars, de tour-vigies, d’une salle de torture, d’une salle d’éxécution, de 7 cellules de prison, d’un hall d’exposition historique etc. Le 1er étage est « un lieu d’honneur », où vous pouvez découvrir la prison de Seodaemun grâce à un système de graphiques. Un grand écran montre l’histoire de sa construction et les périodes transitoires de son évolution. Il y a des expositions spéciales et la salle commune qui exposent des faits sur l’Histoire de Corée. 

Photos des detenus

Le deuxième étage traite de « l'Histoire » et vous pouvez voir différentes salles d’exposition concernant « la résistance nationale », « l’histoire de la prison » et « la vie en prison ». Vous pourrez remarquer que les Coréens n’ont jamais perdu leur esprit national ou leur opiniâtreté à retrouver leur liberté, malgré ce chapitre particulièremenet noir de leur Histoire. La « salle expérimentale » est la plus effroyable et terrifiante de la prison. Dans les salles de « détention provisoire » ou de « torture » vous verrez avec frayeur des scènes réalistes de torture reconstituées. 




Dans le Parc de l’Indépendance de Seodaemun se trouvent, le vestige historique N˚ 32 (Dongnimmun), N˚ 33 (Yeongeunmunjucho), le hall de l’Indépendance, le monument des martyrs et le monument de la déclaration de l’Indépendance du 1er mars.


Lieu dedie aux exercices des prisonniers

  
Torture aquatique

Torture qui pique

Torture classique

mardi 2 avril 2013

Crise classique entre les deux Corées


Je vous fais part d'un article vraiment interessant sur la situation actuelle entre les deux Corees.
Le lien, ICI.
Pour résumer, rien que du classique mais avec une intensité légerement accrue. Point intéressant, la Chine soutient bien moins le voisin nord-coréen du fait de ses problemes territoriaux en mer de Chine et de la sempiternelle présence américaine pres de ses frontieres.

Il faut signaler aussi l'indifférence sud-coréenne actuelle face a des événements qualifiés de crise par bien des medias francais ! L'escalade rhétorique à laquelle se livre depuis un mois la Corée du Nord laisse presque indifférents les 15 millions d'habitants de la capitale du Sud. Les journaux du week-end ont accordé peu de place aux envolées belliqueuses de Pyongyang. Le base-ball local passionne meme davantage les foules ! Les artères commerçantes du quartier de Myeong-Dong n'ont pas désempli. Et dans le métro, les passagers ont gardé les yeux rivés sur leur téléphone pour suivre les "dramas" entre deux arrêts ou repondre a leur Kakaotalk. 
D'après les sondages périodiquement menés par l'institut Asan, les Sud-Coréens sont beaucoup moins préoccupés par l'éventualité d'une guerre avec le Nord que par la montée du chômage et la faiblesse du taux de croissance. Moins coutumiers de l'agressivité de Pyongyang, les jeunes de 20 ans craindraient davantage que leurs aînés de voir éclater un conflit. Leur adolescence a été scandée de moments de crise, comme le torpillage de la corvette Cheonan en 2010, le bombardement de l'île de Yeonpyeong la même année ou les différents essais nucléaires.

dimanche 31 mars 2013

Delices de Paldang


Paldang est une petite ville du Gyonggi-do, situee en banlieue est de Seoul.
Je peux y acceder facilement car Paldang Station est sur la Jungang Line, le meme que Hannam, non loin de mon quartier.
C'est l'une des gares les plus vieilles de Coree et elle fait d'ailleurs partir du patrimoine culturel coreen. En effet il s'agit d'un des rares exemples encore existants de l'architecture japonaise pendant la colonisation.
Mais ce n'est pas cette gare qui m'a pousse a y passer une grande partie de la journee.
Ce sont les hanoks et...la bouffe !!! bien evidemment !
Les photos

vendredi 29 mars 2013

Seonbichon et Buseoksa


Buseoksa est un temple très masculin. Contrairement aux autres temples coréens, sa dimension est importante, son architecture est plutôt simple et il offre une vue magnifique. Le temple fut fondé en 676 par le moine Uisang (625-702) de Silla (B.C.57-A.D.935) sur l’ordre du roi Munmu (règne de 661 à 681), puis son hall principal Muryangsujeon (trésor national numéro 8) fut rénové à la 7ème année du règne (1016) du roi Hyeonjong (1010-1031) de la dynastie Goryeo par le moine Wonyoong (964~1053). Il fut rénové à plusieurs reprises plus tard. 
La légende du moine Uisang et de la demoiselle Seonmyo, qui est rattachée à la construction de ce temple, est assez celebre en Coree. La demoiselle Seonmyo, dont le moine Uisang fit connaissance durant son séjour d’étude au Royaume des Tang, se jeta dans la mer à l’annonce de son départ et renaquit en dragon. Elle le suivit à Silla pour le protéger et fit flotter trois fois un rocher au-dessus du hall principal lors de sa construction pour le protéger des démons. D’où le nom du temple Buseok, le temple du rocher flottant.


Buseoksa

Buseoksa

Buseoksa de nuit 

Buseoksa 

Le rocher flottant au repos


Bouddha de Buseoksa

Buseoksa au petit matin 

Le village Seonbichon à Yeongju, province du Gyeongsangbuk-do, le berceau du confucianisme coréen, est là où est préservé l'esprit et l'héritage des anciens érudits coréens. Le village est l'endroit idéal pour en apprendre plus sur la Corée traditionnelle. Le village Seonbichon propose plusieurs expositions, manifestations et ateliers afin d'en apprendre plus sur la culture confuceenne. 

Pour s'y rendre 
- Du terminal de bus de Dong-séoul, prenez le bus interurbain vers Yeongju 
- Du terminal de bus de Yeongju ou Punggi, prenez le bus N° 27 (en direction du temple de Buseoksa). Et puis descendez à Sosuseowon (Village de Seonbichon)



Seonbichon : possible d'etre heberge dans les 'hanoks'






 

Des esprits francais pour bouter les envahisseurs hors de Seonbichon ?

Ginseng de Punggi



Ginseng ressembant a des chiots

Et non loin de la le village Moseom : les gens y vivent dans des maisons datant, pour certaines, du XIXe et de l'epoque Joseon.